Le citoyen

Bandes riveraines

Bande riveraine

Qu’est-ce qu’une bande riveraine?

Une bande riveraine, c’est une bande de végétation naturelle et permanente qui borde un plan d’eau. Elle constitue une zone de transition entre les milieux aquatique et terrestre. D’après la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables, sa largeur se situe entre 10 à 15 mètres minimum, tout dépendant de la pente du terrain. Pour être efficace, la bande riveraine doit être composée d’herbacées, d’arbustes et d’arbres natifs du Québec (espèces indigènes).

 

Quels rôles remplit-elle?

  • Stabilise vos berges;
  • Filtre les polluants;
  • Absorbe les éléments nutritifs qui nourrissent les algues bleu-vert;
  • Réduit le ruissellement;
  • Réduit l’érosion de votre terrain;
  • Procure des habitats et de la nourriture pour la faune;
  • Contribue à la santé du milieu aquatique;
  • Augmente la diversité végétale et animale;
  • Prévient des inondations;
  • Protège des vagues et des grands vents;
  • Réduit l’ensablement et le coût des travaux

 

Que puis-je faire pour aménager une bande riveraine chez moi?

Bande riveraineBande riveraine
Il y a deux manières de vous créer une bande riveraine. La plus simple est de laisser aller la nature en cessant de tondre la partie de votre terrain qui longe un lac ou un cours d’eau. Cette action plutôt passive appelée renaturalisation a l’avantage d’attribuer à la nature le soin de choisir les végétaux de la future bande riveraine. De cette façon, les espèces qui s’implanteront seront bien adaptées aux conditions du milieu que l’on retrouve chez vous. L’autre méthode est la revégétalisation de la rive. Contrairement à la renaturalisation, il faut mettre la main à la pâte et planter herbes, arbustes et arbres natifs du Québec. La bande riveraine à laisser revenir à l’état naturel est de 5 mètres ou la revégétalisation de 70% des 5 premiers mètres. Pour les propriétaires ayant une surface terrière boisée à plus de 50%, la bande riveraine à revégétaliser se limite à 2 mètres minimum.


Attention aux espèces envahissantes!

Plusieurs espèces végétales qui ne proviennent pas du Canada ou qui proviennent d’une région du pays extérieure au Québec (non indigènes) se sont propagées dans notre province. Souvent accidentellement introduites ici par les humains, elles peuvent nuire à notre santé, à l’environnement et à l’économie. Si les circonstances le permettent, ces espèces peuvent se disperser et s’intégrer dans de nouveaux habitats, les envahir et perturber les milieux naturels. ( Voir la fiche d’information sur le site)

Références :

Bande Riveraine :

http://banderiveraine.org/

http://banderiveraine.org/wp-content/uploads/2013/07/FIHOQ_guide_2013_web_spread.pdf

Regroupement des Organismes de Bassins Versants du Québec :

http://www.obvt.ca/guides/rives

L'Organisme de bassins versants de la zone du Chêne (OBV du Chêne) :

http://www.cduc.ca/la-bande-riveraine/

Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec et

Association des producteurs en pépinière :